Les élèves et les enseignants de l’école des Délices
vous invitent à déambuler du 19 juin au 2 juillet dans les allées du parc des Délices

pour découvrir les créations réalisées par les enfants dans la cadre d’un projet de circonscription en arts visuels.



(Photos en bas de page)

Nous avons contacté Monsieur Le Berre, directeur de l’école,
qui a accepté de répondre à nos questions :

 
Le parc des Délices accueille actuellement une exposition insolite, de quoi s’agit-il ?

L’exposition actuellement visible dans le parc des Délices est le résultat d’un projet de circonscription en arts visuels. Tous les 2 ans, Pierre Guittet, le conseiller pédagogique en arts plastiques propose aux écoles de travailler sur une thématique commune (les vêtements, les objets…).  Cette année, le thème retenu était les totems.

Faut-il voir dans ces totems des emblèmes ? Sont-ils porteurs d’un message ?

Non pas vraiment. Cependant, les élèves y ont glissé dans les textes de présentation des personnages quelques clins d’œil concernant les activités de l’année écoulée. Nous vous laissons le soin de les découvrir.

Pourquoi avoir choisi le parc des Délices comme lieu d’exposition?

Nous aurions pu exposer dans le parc de l’école, mais cela aurait eu une visibilité restreinte. Dès le départ, il y a eu volonté de l’équipe enseignante de « sortir » cette exposition des murs de l’école et de l’offrir aux habitants de la commune, aux touristes de passage, qui font une halte pour pique-niquer dans le parc de la commune. Cela permet aussi de valoriser le travail des élèves.
De plus, ce projet est également issu d’un partenariat avec la mairie de Clermont-Créans. Le conseil municipal a financé l’achat des planches et de la peinture acrylique. Sans cette subvention, le projet n’aurait sans doute pas été le même.


Comment est né ce projet commun ? Quelle a été la démarche pour le mener à bien?

Ce projet est inspiré du travail de Laurent Corvaisier, qui réalise des personnages-totems peints sur des planches de bois brut. Nous avons travaillé à partir de ses ouvrages, qui présentent une famille de personnages. Après lecture des albums, chaque classe a élaboré une fiche d’identité du personnage et ensuite, par groupe de 4/5 élèves, ils ont fait une esquisse, puis l’ont peint sur les planches. Pour les élèves de maternelles, la démarche a été un peu différente, ils ont créé des personnages issus du monde du cirque, car c’était l’un des projets de l’année. Ils ont ensuite assemblé les différentes têtes soit sur une planche entière, soit les uns au dessus des autres pour faire des totems.
Par ailleurs, les élèves travaillent rarement sur des supports tels que le bois. On travaille souvent sur des supports papier, et il faut l’avouer avec des tailles assez normalisées. Là, aucune planche n’avait la même hauteur, ni la même largeur et il a fallu adapter les réalisations prévues au support choisi par les élèves.


S’agissant d’un projet innovant, comment les élèves ont-ils accueilli et vécu ce dernier ? A-t-il été source de motivation supplémentaire ?

Ce projet a permis de réaliser un travail commun à toutes les classes. Ce fut une source de motivation indéniable ! Les élèves de cycle 2 et 3 ont travaillé ensemble sur une journée banalisée en mélangeant les classes ; ce fut une expérience fort enrichissante pour chacun. Les plus grands travaillant avec les plus petits. Le fait de devoir exposer à l’extérieur de l’école a été source d’application supplémentaire !!!

Qu’adviendra-t-il des totems à la fin de l’exposition ?

Nous aimerions conserver les réalisations des élèves et pourquoi pas les exposer de façon définitive sous le préau de l’école.

 
(Avec l'aimable participation de Mikêl Le Berre, directeur de l'école des Délices. Interview et photos Nicolas Wahl)
 







Créer un site
Créer un site