"Ainsi a fleuri le jardin artistique d'une commune sarthoise ..."

Un prêtre artiste : l'abbé Pierre Delaroche 

Outre le fait d'avoir été un homme d'Eglise qui a marqué de sa présence notre commune, Pierre Delaroche mérite qu'on lui consacre un espace dans cette rubrique pour l'oeuvre qu'il nous a léguée. Il a en effet su remarquablement immortaliser l'âme et le patrimoine de notre village par son talent artistique.

"Il suffisait de pénétrer dans son bureau, surtout au temps où, dans le presbytère de Clermont, il disposait de plus de place, pour mesurer le travail qu'il s'imposait. Tout un matériel de bois, de plâtres, d'outils, de tubes de couleurs etc... remplissait la pièce. Sa bibliothèque réunissait une très riche documentation sur les disciplines qu'il pratiquait. Les murs étaient couverts de reproductions de tableaux soigneusement choisis." Jean BOUVET

Il s'est adonné tour à tour à la musique, à la peinture, à la gravure sur bois* et c'est cette dernière forme de l'art qui semblait avoir gagné sa préférence :

"L'adresse et la force nécessaires pour tailler et "épargner" un buis résistant et aboutir à l'image inversée de ce que veut représenter finalement l'artiste, se trouvaient réunies dans sa main souple et vigoureuse. La gouge et le ciseau servaient docilement ses inspirations." Jean BOUVET

"A chaque baptême d'un enfant de sa paroisse il s'en va faire un croquis de la ferme des heureux parents et, devant la fenêtre de son bureau et le clavier de petits outils, il grave, dans un jeu de lumière et d'ombre, ces solides et durables maisons rurales, à demi cachées dans la viridité des arbres, des bois et des vergers,[...] Ainsi a fleuri le jardin artistique d'une commune sarthoise où chaque ferme, dans sa diversité, cultivait ses roses." Abbé Paul Bidault

 

Avant que vous ne découvriez dans les pages qui suivent les oeuvres gravées* de l'abbé Pierre Delaroche, nous vous invitons à consulter cette brève biographie :

Né à la Chapelle-Gauguin (72-Sarthe) en 1889, Pierre Delaroche fut successivement élève du séminaire de Précigné et de celui du Mans.

Pendant la guerre 1914-1918, il se retrouva en premières lignes de combat dans les tranchées et fut grièvement blessé le 22 août 1914 à Virton. Ce n'est qu'après la guerre qu'il acheva sa formation au séminaire.

En 1920 il devint enfin prêtre et exerça en qualité de professeur (essentiellement de musique, de chant et de dessin) au petit séminaire-collège Notre Dame de La Flèche ville de résidence de sa famille.

En 1932 il fut nommé curé de la paroisse de Clermont-Créans où il resta jusqu'en 1967 avant de se retirer à la résidence de La Providence à La Flèche. Il y décéda en 1972.

 * Les bois gravés de l'abbé Pierre Delaroche sont des pièces de buis sculptées en négatif et destinées à être encrées pour reproduire leurs motifs sur un support (papier, bois,tissu...)




Créé avec Créer un site
Créer un site